Législatives. Communiqué NPA Poitiers – Vienne.

Les résultats du 1er tour des élections législatives constituent un désaveu pour le pouvoir. Pour la première fois, le président qui vient d’être élu pourrait ne pas disposer de la majorité absolue des députés à l’Assemblée.

Le très haut niveau d’abstention montre également la colère des classes populaires contre un système injuste, pourri, où les affaires se succèdent.

Les scores des candidatEs de la NUPES, soutenus en règle générale par le NPA, montrent qu’un espoir existe pour le monde du travail, malgré toutes les limites de ce rassemblement (dont la présence du PS ne garantissant aucune confiance). Toutefois, bien qu’encourageant et représentant une possibilité de déstabiliser le pouvoir de Macron, le score global de la gauche reste très bas par rapport au nombre d’électeurs dans le pays, avec près de trois quart des voix qui se portent sur la droite et l’extrême droite.

Les résultats de l’extrême-droite sont d’ailleurs très important, malgré l’absence de campagne du RN/FN. Cela montre le danger que représente l’extrême-droite dans la situation : une poudrière de violence.

Dans la Vienne, sur 4 circonscriptions, 2 voient l’extrême-droite au second tour. C’est très inquiétant, d’autant que les candidats du FN/RN sont opposés à des candidats LREM, dont un ministre pense que « Le Pen est trop molle ». Sur la circonscription 3 ça s’est joué à un cheveux mais sur la 4 la « gauche » PS/NUPES est largement distancée.

Sur les circonscription 1 et 2 en revanche, la NUPES s’est qualifiée pour le second tour, en obtenant des scores très élevés sur Poitiers.

Lisa Belluco de la NUPES/EELV, sur la 1, réalise 32,52 % et arrive en tête devant la députée sortante (LREM) rassemblant 28,17 %. Le FN/RN arrive à 15,7 % (ce qui est beaucoup pour Poitiers et les environs). Le candidat de droite obtient 13,36 %. Si la gauche est en tête, on voit que les réserves de voix sont faibles.

Sur la 2, c’est LREM qui est en tête avec Sacha Houlié qui arrive à 36,83 %. Valérie Soumaille (NUPES/FI) est juste derrière à 34,39 %. C’est le FN/RN qui est 3e avec 13,48 %. Un candidat de centre-gauche réalise 4,49 % et deux autres candidats d’extrême-droite obtiennent 4,22 % (Reconquête) et 2,83 % (ex-Parti de la France).

Il faut tout faire pour que Macron n’obtienne pas la majorité à l’assemblée nationale en votant pour les candidats de la NUPES. Dans la Vienne, il faut voter et mobiliser pour faire élire Valérie Soumaille et Lisa Belluco.

Toutefois, une victoire électorale ne sera pas du tout suffisante, d’autant plus que les revendications portées par la NUPES manquent de radicalité sur bien des sujets. C’est pourquoi il faut transformer la colère qui s’exprime dans les élections en mobilisation pour construire les luttes contre le gouvernement Macron, pour rompre avec sa politique, pour défendre les intérêts des classes populaires, contre les racismes et toutes les oppressions. Bref, virer la droite ce n’est qu’un premier pas, une bouffée d’oxygène pour nous préparer à la suite : construire une autre société, débarrassée du capitalisme.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.