Encore beaucoup de monde à Poitiers contre le « pass sanitaire »

Au moins autant de personnes que la semaine dernière , et peut-être même plus (environ 1000), étaient présentes aujourd’hui dans la rue à Poitiers. Contre le « pass sanitaire », mais aussi contre l’autoritarisme du gouvernement, contre ses politiques anti-sociales (notamment la lutte contre les licenciements, mais aussi contre la réforme de l’assurance chômage et des retraites) et pour une vraie politique sanitaire (renforcement des services publics de santé avec embauches et augmentation des salaire).

Comme lors des manifestations précédentes, la grande majorité des participant.e.s ne sont pas des habitués des manifs. Mais contrairement à la manif poitevine du 24 juillet, il y avait plus de militant.e.s du mouvement ouvrier et des luttes (la CGT, Solidaires, le POI derrière son groupe CD2R, des Gilets jaunes, des militant.e.s libertaires, quelques antifas). Parallèlement, si des éléments d’extrême-droite étaient toujours là, la population de type « manif pour tous » a quasiment disparu. Aussi, la manifestation ressemblait plus au début des Gilets jaunes et son caractère de classe était plus clair.

Les Gilets Jaunes de Poitiers toujours là !

Sur le fond, les discussions restent un peu toujours les mêmes, entre anti et pro-vaccins. Il reste de fait une forte réticence vis-à-vis du vaccin qui pause problème car elle est souvent irrationnelle (sans fondement réels, même si nous pouvons entendre les doutes face à une gestion calamiteuse de la crise par le gouvernement). S’il y a un large consensus entre toutes et tous pour dénoncer les dérives autoritaires et la politique de casse des services publics de Macron, il est pour l’heure impossible de formuler des revendications en positif.

Pourtant, il est clair que des revendications sont à porter : pour une campagne vaccinale réussie, il faut la levée des brevets sur les vaccins et une transparence totale de la campagne, une augmentation du personnel de santé et pas des licenciements en cas de non-vaccination, une augmentation des salaires, des moyens pour la recherche publique… Pour défendre cela, il faut s’appuyer sur les luttes de la population, des travailleuses et travailleurs, de la jeunesse. Il ne faut pas se limiter à des manifs (même si celles-ci peuvent être utiles) il faut surtout construire la grève, la lutte sur tous les lieux de vie, de travail, d’étude, pour mettre un coup d’arrêt à Macron et à sa politique, tout en proposant une alternative clairement anticapitaliste, antifasciste et solidaire.

Pour aller plus loin, l’édito du NPA de la semaine donnant notre analyse politique de la période. Contre l’autoritarisme, pour une vraie politique sanitaire : pas de trêve estivale !

Ci-dessous, quelques photos avec des légendes importantes à lire.

Présence de jeunes militant.e.s antifas.
Drapeau royaliste. Beaucoup de drapeaux français également (pas tous portés par des fachos mais quelques uns, si). Preuve d’une présence d’adversaires politiques dans la manif.
De nombreuses banderoles déployées devant la mairie, avec des références diverses et variées, globalement autour de l’idée de la « résistance » et de la « paix ».
Deux photos, l’une après l’autre, pour montrer le monde présent pour une manifestation un 31 juillet.
Une du Journal « L’Anticapitaliste », qui a, contrairement à la semaine dernière, était bien vendu.

Un commentaire sur “Encore beaucoup de monde à Poitiers contre le « pass sanitaire »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *