Communiqué du NPA Poitiers. Droit au logement pour toutes et tous.

Depuis deux jours la mairie communique beaucoup sur la nouvelle « halte répit » mise en place dans l’ancienne caserne de pompier de Pont Achard.

Cela fait de trop nombreuses années que les associations de soutien avec les plus démunis, celles en soutien avec les migrantEs, alertent la préfecture comme la mairie sur la problématique du logement à Poitiers. En réponse on a la création d’une « halte répit ».

Même si cela peut permettre un accueil la journée alors que le 115 n’accueille que la nuit on est encore loin, très loin… d’une réponse satisfaisante permettant de loger les personnes et les familles à la rue.

Pour un accueil inconditionnel

Le 115 ne répond pas au besoin. Chaque soir il reste des personnes à la rue. L’urgence c’est maintenant. Et c’est donc dès maintenant qu’il faut prendre des mesures pérennes pour loger tout le monde. Logements communaux, logements appartenant aux différentes communautés, réquisition des logements vides. Des solutions existent qui doivent être mises en œuvre. Pourquoi ne pas transformer l’ancienne caserne des pompiers en lieu d’habitation ? C’est simple, il faut juste la volonté politique.

Le NPA revendique que plus personne ne doit dormir à la rue à Poitiers et que des solutions rapides soient mises en œuvre pour chacune et chacun, avec ou sans papier. Tout le monde doit être logé dans des conditions dignes et respectueuses.

Poitiers, le 14 novembre 2020.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *