Des infirmièrEs pas des flics !

L’épidémie reste hors de contrôle malgré les déclarations contradictoires des différents ministres. L’obsession du gouvernement est de « sauver » l’économie. Le discrédit de Macron et de son gouvernement est immense et la seule réponse est une fois de plus la répression avec Damanin toujours aux aguets pour en rajouter une couche. La loi liberticide « sécurité globale » en est un nouvel exemple.

Il faudrait « vivre avec le virus » pour que les boites continuent de tourner. Mais cette politique qui consiste à confiner pour « stopper » la propagation afin d’éviter que les hostos ne craquent vraiment et redémarrer dès que ça irait un peu mieux est catastrophique. La contagion continuant sur les lieux de travail et d’étude…

Entre un laisser faire ou chacun·e serait individuellement responsable et la politique de l’amende et de la matraque, une autre voix est possible.

Tout d’abord il faut ré-ouvrir des lits à l’hôpital et embaucher les personnels nécessaires. Il faut également développer la prévention avec un respect collectif des gestes barrières pour éviter les contaminations et un dépistage précoce et rapide des personnes contaminées et des cas contacts afin de les isoler. Tout cela devant se faire dans la plus grande transparence afin de couper court à toutes les thèses complotistes.

Il faut également exproprier les laboratoires pharmaceutiques qui se font des profits en or sur le dos de la collectivité. L’annonce des vaccins est une nouvelle vache à lait pour les labos et leurs actionnaires. D’ailleurs celui de Pfizer ne s’y est pas trompé en vendant pour plus de 5,6 millions de dollars d’actions le jour même où il annonçait l’arrivée de son vaccin.

Pour imposer ces mesures il faut se mobiliser le plus largement possible et ne pas laisser le champ libre à la droite et l’extrême droite qui tentent de surfer sur le large mécontentement.

Poitiers, le 17 novembre 2020.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *