Victimes ou témoins de violences conjugales pendant et hors confinement : que faire ?

Jenny, militante féministe, revient en vidéo sur les possibilités qui existent en cas de violences masculines faites aux femmes.
Il ne s’agit pas de défendre le programme du NPA (que vous pouvez retrouver ici (pages 32 à 40) : https://poitiersanticapitaliste.org/programme-pour-les-elections-municipales-poitiers-anticapitaliste-170-propositions-pour-une-ville-100-a-gauche/), mais de mettre en avant des réponses concrètes en cas d’urgence.

Lisez ! Partagez !

ALERTER:

  • CIDFF de la Vienne : vous pouvez laisser un message au 05 49 88 04 41 (affiche en PJ)
  • hébergement d’urgence: 115
  • Pharmacie : demander un masque 19. Le pharmacien agit alors en donneur d’alerte en passant le relais à la police ou à une association.

Que l’on soit victime ou témoin

  • Numéro national d’écoute 3919, du lundi au samedi de 9h à 19h
  • plateforme web : arrêtons les violences où il est possible de faire un signalement en ligne, 24h/24, 7 jours sur 7. Tchat, messages non traçables !
    https://arretonslesviolences.gouv.fr/
  • Alerter par SMS : 114 ( également pour les personnes sourdes ou malentendantes)
  • En cas d’urgence: police/gendarmerie => 17, Pompiers => 18
  • consultations gratuites à distance avec une avocate:
    L’avocate au barreau de Paris, Isabelle Steyer, spécialisée dans la défense des femmes et des enfants victimes de violences masculines, assure des consultations gratuites pendant la période de confinement. Son numéro : 0614371345

S’INFORMER & AGIR :

Son mail : isabellesteyer.avocat@orange.fr

  • Sur l’augmentation des violences faites aux femmes pendant le confinement:
    https://www.huffingtonpost.fr/entry/depuis-le-confinement-5-fois-plus-de-violences-conjugales-signalees_fr_5e980ff5c5b65eae709f8b96?fbclid=IwAR1nhMnXW6F4-lH7eExmtufsy2m46SH2X7y1LuPYKGDj8UuZ05UTu9RGhKg
  • A la pharmacie:
    https://charliehebdo.fr/2020/04/societe/feminisme/france-femmes-battues-portez-plainte-chez-le-pharmacien/?fbclid=IwAR2EgPcKWZH38FjnzM4P8mSl-P0NBLNavUhfcjqRcODtnwN6Gb3hw1jnTO4

https://paroledesagesfemmes.com/infos-pratiques/actus-medecine/confinement-en-cas-de-violences-conjugales-les-femmes-peuvent-donner-lalerte-dans-les-pharmacies?fbclid=IwAR1V7bPgbxYaj9yv3URbnZvXPYkncmfffXL05PRs2Strj4HYT5X61A7Pv0E

  • Cycle des violences conjugales en PJ
  • Se former avec le Caroline De Haas et le mouvement #noustoutes :
    2h30 de formation en ligne, gratuites. Formations complètes pour le moment mais il y aura d’autres propositions, accessible à 1000 personnes simultanément.
    https://docs.google.com/document/d/1zv7ZBMTjFKov0788CqKOxiv25hPHj5umvIjMBC5qAxI/edit?fbclid=IwAR2li8pNpkJ9zpS8gug2xx6y1Up4TKB_KmlJA3GpIxvyiLiwir34I4AojkM
  • Vidéo sur des pistes d’auto-défense et se mettre en sécurité:
    https://www.youtube.com/watch?v=xYGEvS-0u4Q&fbclid=IwAR3g3wrBHFyc-lklFVCu2QqlZemrPxPyL6hoB8l8rnKZP80fpjPJ0OoXnkM

IMPORTANT:

Message de Jenny : « désolée pour la maladresse de fin, j’ai dit « fuir est une possibilité qui vous est offerte », offerte n’est pas le mot approprié. J’aurais du dire : « fuir est une possibilité envisageable, d’autant plus avec de l’aide ». »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *