Position 2nd tour des municipales à Poitiers

Le 15 mars dernier, la liste Poitiers Anticapitaliste a rassemblé près de 3% des voix et 457 électrices et électeurs. Nous remercions à nouveau les personnes ayant choisi le programme radical que nous portons. Dans les semaines et mois à venir, il faudra le porter encore plus, pour construire les luttes sociales, écologistes, féministes, mais aussi pour rassembler les anticapitalistes et faire vivre une alternative.

Avant cela se pose à nous la question du 2nd tour des municipales, qui aura donc lieu le 28 juin. Les listes qualifiées sont les suivantes : Alain Claeys, maire sortant PS ; Anthony Brottier, candidat du parti présidentiel En Marche ; et Léonore Moncond’huy, rassemblant des citoyenNEs, ainsi que EELV, le PCF ou encore Génération.s.

Fidèles à notre discours de campagne, nous pensons toujours que la satisfaction de nos revendications pour une autre société ne viendra pas d’une victoire électorale dans le cadre de ces institutions. Néanmoins, nous faisons la différence entre deux listes se plaçant sur le terrain de la droite et du libéralisme, et une liste se situant sur le terrain de la gauche et de l’écologie, celle-ci fut-elle réformiste.

Nous ne sommes pas indifférents au fait de virer un maire qui a vendu la ville aux promoteurs, qui a fait expulser plusieurs squats, qui a mis en place des partenariats publics-privés, qui a défendu la Loi Travail et l’état d’urgence. Et nous pouvons le faire en utilisant un bulletin plus à gauche.

C’est pourquoi nous pensons qu’au 2nd tour des municipales à Poitiers il faut virer Claeys, virer Brottier, en votant Poitiers Collectif.

Sans illusion mais avec raison, nous croyons que la priorité pour celles et ceux qui rêvent d’une société débarrassée du capitalisme est de se rassembler et de se préparer dès à présent à construire les résistances face à la crise qui vient.

Dans la période qui s’ouvre, il faudra discuter largement d’unir nos forces pour les batailles à mener. A ce titre, militantes et militants de Osons Poitiers, de Poitiers Collectif, de Lutte Ouvrière, de Poitiers Anticapitaliste, des courants libertaires, mais aussi des militantEs syndicaux et associatifs, les gilets jaunes, seront amenés à discuter et à manifester toutes et tous ensemble, en commençant le 30 mai à 11 h place du marché en soutien aux migrants et le 16 juin avec les personnels hospitaliers pour sauver l’hôpital public..

Une fois encore : nos vies valent plus que leurs profits !

Poitiers, le 28 mai 2020.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *