Des masques et du gel pour touTEs les habitantEs

Le 11 mai est annoncé comme une date de sortie du confinement, du moins partielle. À Poitiers comme dans beaucoup de villes, les conditions ne semblent pourtant pas réunies. Nous ne nous opposons pas à cette sortie mais demandons une transparence totale sur la pandémie et l’état des connaissances. Que dans les écoles soit mis en place une réflexion avec les enseignantEs et les parents. Que la reprise du travail pour le personnel territorial soit organisé en concertation avec les salariéEs et leurs représentantEs.

Nous actons le fait que la ville de Poitiers achète des masques pour les poitevinEs. Il faut veiller à ce que toutes et tous puissent en avoir au moins deux, voire trois.

Au même titre, du gel hydroalcoolique doit être mis à disposition de toute la population.

Les réseaux de solidarité auto-organisés ont permis à de nombreuses personnes de bénéficier d’aides durant le confinement : cela montre que les pouvoirs publics ne mettent pas suffisamment de moyens pour lutter contre la pauvreté ou pour l’entraide.

Les quelques mesures susnommées permettraient une implication concrète et utile.

À cela doit s’ajouter l’arrêt du couvre-feu à Poitiers et la réouverture de marchés de producteurs et productrices.

La santé doit être la priorité première.

Mettre l’argent pour les besoins de la population, plutôt que pour les grandes entreprises et la répression, voici le chemin à suivre.

Poitiers le 22 avril 2020.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *